Discrimination décomplexée & Antisémitisme

Aujourd’hui j’ai 27 ans et j’ai eu envie de vous parler d’un des fléaux de toutes les sociétés, la discrimination, associée à l’une de mes peurs, celle que l’histoire se répète.
Mais aussi d’une honte, celle des pensées et réflexions énoncées haut et fort par certains Français.

Avec les années, je me suis mise à m’intéresser à l’histoire de mon pays, et plus précisément à ce qui a touché la génération de nos grands parents, à cette période sombre de l’Europe : La seconde guerre mondiale.
Des abominations ont été réalisées sur le peuple Juif, mais pas uniquement, n’oublions pas que d’autres minorités comme les homosexuels, les tziganes ou les manouches ont elles aussi été touchées.

« Du déni nait l’oubli »

Depuis bientôt un siècle, on regrette, on ressasse en oubliant souvent l’implication des Français dans ce massacre, par honte. Il est plus facile d’oublier…
On se dit que jamais ces abominations n’auraient dû avoir lieu.

Mais aujourd’hui, lorsque j’entends tout ce qu’on raconte sur les Roms, sur les Musulmans, les islamistes, les gens du voyage et j’en passe, j’ai peur. Peur que tout cela recommence…

Vous êtes vous déjà demandé comment, à l’époque, la haine contre les Juifs était née? Pourquoi l’antisémitisme d’Hitler avait réussi à trouver sa place ?
Il a tout simplement utilisé un mouvement existant en y ajoutant du « racisme biologique ».
Mais c’est bien plus tôt que la haine du juif a commencé.

Cette haine est née car les Juifs n’étaient pas reconnus par la religion catholique. Ils venaient pour la plupart de pays étrangers, bien que reconnus comme Français.
S’ils étaient pauvres, ils étaient traités de parasites profiteurs.
Mais s’ils étaient riches ou patron, ils étaient traités d’opportunistes aimant trop l’argent, exploitant et dépouillant les bons français, les bons chrétiens.

Ces étrangers piquaient nos travails mais aussi le patrimoine Français, et on leur en voulait !
On les critiquait. Ils étaient détestés. Ils étaient un peu les « boucs émissaires » de la société. Demandez à vos ainés, ils vous raconteront.
Il n’y a qu’à se rappeler de l’affaire Dreyfus : Juif donc coupable.

Rafle du Vel d'hiv

Rafle du Vel d’hiv


Cela ne vous rappelle rien ?
Je ne vous raconte pas tout ça pour vous faire un cours d’histoire, ou lancer un débat religieux ou politique, l’histoire est ce qu’elle est, il ne sert à rien de la juger, mais pour faire un parallèle avec ce qui se passe aujourd’hui.

Lorsque je vois le racisme actuel, complètement décomplexé sur les réseaux sociaux (je vous invite d’ailleurs à lire la lettre ouverte publiée sur le site de madmoizelle), lorsque j’entends les généralités qui sont faites sur les peuples étrangers et sur leur religion, je ne peux m’empêcher d’avoir peur.
Peur que ces abominations ne recommencent.

Lorsque j’entends la haine dans les paroles de certains, je me demande où sont passés réflexion, souvenir et intelligence humaine.

N’a t-on rien appris de l’histoire ?

A trop vouloir renier ses torts on se mure dans un silence et dans l’oubli.
C’est pourtant bien un devoir de se souvenir, pour éviter de répéter les mêmes erreurs.

Alors OUI en effet aujourd’hui la France va mal.
Les Français sont déçus et ils ont peur, peur de l’avenir de leur pays, peur de sortir du confort dans lequel ils se sont installés. Peur de l’insécurité.
Et ils ont raison. La semaine dernière encore aux infos, je découvrais avec effroi que le nombre de cambriolages avait augmenté de 10% cette année.

De la peur naît la haine : La haine de l’autre, de celui qu’on ne connaît pas, qui ne nous ressemble pas.
On en veut à l’étranger qui vient occuper le poste d’un Français, au bougnoule qui touche trop d’APL : ils ne sont pas Français et ils dépouillent le pays.
On sait que ce sont les ROMS qui viennent mettre à sac nos maisons dès qu’ils le peuvent pour nos voler.
Ces raccourcis stigmatiques ne vous rappellent-ils rien ?

On diffuse n’importe quelle information que l’on croise sur internet venant appuyer ces peurs. Mais qui pense à les vérifier avant de les partager ? Trop peu de gens.

Vous n’en avez pas conscience mais aujourd’hui le premier média c’est vous.
Vous diffusez des informations que vous cautionnez, sans même prendre la peine d’en vérifier les sources, et pour la plupart, elles sont fausses.
Vous êtes trompés par des médias manipulateurs, et vous propagez volontairement cette gangrène de l’intérieur.
Toutes mes félicitations.

Alors pour rétablir un peu la vérité, voici quelques chiffres (source alterinfo.net ©):

La poule immigrés 1

La poule immigrés 2

La poule immigrés 3

La poule immigrés 4

C’est de la méconnaissance que nait la peur de l’étranger et la violence qui y est associée.
Et cette violence, elle est présente chez mon voisin, ma collègue, mon ex, peut-être même chez mon cousin, mon frère ou ma belle-mère.

Ces gens qui s’insurgent de la délation en temps de guerre ne seraient-ils pas prêts à faire de même contre ces étrangers qui viennent piller, détruire et salir leur douce France, aujourd’hui en 2013 ?

Je prie de tout mon cœur pour que la réponse soit NON.
Mais j’ai peur. Peur qu’elle soit l’inverse.
Et cette peur, ce sont eux qui l’ont fait naitre par leurs propos et leurs idées.

Et la discrimination physique on en parle ?

On ne peut parler de ce qui a marqué la discrimination raciale de la seconde guerre mondiale, sans parler du racisme biologique amené par Hitler avec la race aryenne.
Ce qui nous amène donc à parler de discrimination physique.
Hitler avait besoin, pour unir les Allemands derrière lui afin de permettre à sa politique d’exclusion des Juifs de voir le jour, de croire qu’il existait une « race supérieure ».
706959208_1

Et cette race, la race aryenne, était, entre autres critères, basée sur des traits physiques symbolisant la pureté. L’aryen « type » est blond, grand, fort aux yeux bleus les traits nordiques.
Je sais bien sur, que des critères historiques culturels et psychologiques étaient également pris en compte, mais c’est sur l’aspect physique que je veux insister.

Le racisme ethnique mêlé à la biologie et à la discrimination physique a fait son bout de chemin et a construit l’histoire que l’on connaît.

Faisons maintenant le lien avec l’actualité.

Avez-vous entendu parler des différents mouvements tendances incitant à l’exclusion, à la moquerie et plus clairement à la discrimination physique ?

Parlons de la « fat shaming week » qui fait fureur aux Etats-Unis, qui consiste à ridiculiser les femmes grosses pendant une semaine.
On connaissait déjà le phénomène de « Slut Shaming » qui consistait à faire se sentir coupable ou inférieure une femme dont l’attitude ou l’aspect physique seraient jugés provocants ou trop ouvertement sexuels, qui cherche à se faire avorter, ou même qui a été violée.
On a aussi vu passer le « skinny bashing » qui lui visait à ridiculiser et pointer du doigt les filles au physique trop maigre.

C’est donc maintenant aux rondes de subir cette discrimination violente. Après tout pourquoi seraient-elles épargnées ?
Les gros sont moches et comme l’a si bien dit notre représentant de la mode française, Karl Lagarfeld, en plus d’être déplaisants à regarder ils sont en grande partie responsables du trou de la sécu. Tiens tiens…
Fatshaming la poule

Dans la démarche du Fat Shaming, on retrouve des sites et des articles dédiés aux méthodes permettant de rabaisser et ridiculiser ces personnes. En voici quelques exemples :
“10 signes qui prouvent qu’elle est une Internet secret Fatty”
“5 raisons pour lesquelles les grosses n’ont pas droit à l’amour”
“5 façons d’humilier une sale grosse lors d’un rencard”

Sans aller si loin, on n’oublie pas non plus la discrimination envers les roux, qui ont subi tout au long de l’histoire des condamnations pour leur simple couleur de cheveux. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, mais les moqueries et préjugés continuent à sévir. On parle même de Roucisme.
Le site Atlantico en parle d’ailleurs très bien dans ce papier que je vous invite à lire ici.

les roux la poule

Est-il encore nécessaire de parler des agressions envers les handicapés, proies idéales à l’humiliation, verbale ou physique, gratuite?
Cela pourrait faire l’objet d’un autre post, je pense que j’aurais matière à développer, surtout que ce sujet là me touche et me tient tout particulièrement à coeur.

On ne parle plus ici de racisme, mais de discrimination au sens large.
On ne parlait plus uniquement d’exclusion religieuse envers les juifs, on parlait de perfection physique à travers la race aryenne.

Encore une fois, tout cela me fait peur et donne à réflexion sur l’avenir que nous souhaitons donner à notre culture, afin de ne plus atteindre le Darwinisme social.

Je crois en l’être humain plus que tout. J’aime croire que nous sommes capables de nous aimer, d’évoluer et de grandir ENSEMBLE.
Mais l’ouverture d’esprit ne se fait qu’au contact des autres. Ces autres qui sont si différents. Mais également par la connaissance de l’histoire, et le lien que l’on peut en faire avec le présent.

Alors voilà, aujourd’hui j’ai écrit cette lettre pour exprimer ma peur.
Ne nous trompons pas de combat : c’est ENSEMBLE que nous avancerons fort.

Régulons ce qui doit l’être, punissons ceux qui le méritent, mais soyons juste avant tout.
Ne rendons pas politique ce qui est avant tout un respect du genre humain.

Et par pitié, utilisons la mémoire collective pour ne pas commettre les mêmes erreurs.

Ca t’a plu? Alors Like & Share !
Share