Handicapée et jolie ! juil04

mots clés

Partagez !

Handicapée et jolie !

Vlahis, qui nous avait déjà confié son histoire et parlé de la Sclérose en plaques dans un précédent article, revient aujourd’hui sur la mode, même quand on est en Fauteuil roulant !

Parce que je l’affirme on peut être en fauteuil roulant et aimer être belle ou beau, séduisant (e).
Enfant, je me souviens d’un ensemble caraco jupe longue à volant bleu ciel que ma maman m’avait achetée pour le mariage d’une de mes cousines. Que j’étais fière! J’étais plutôt du genre à courir dans les champs et à sauter pieds nus dans la rivière mais de temps en temps avoir une belle robe me rendait très heureuse et je guettais les occasions pour pouvoir le faire!

Après je suis passée par ma période baba cool: vous savez avec les salopettes patchworks, les pantalons sarouelles, les couleurs vives, les doc martins! Ce fut un temps…que je ne revivrais pas au niveau stylistique!
J’ai aussi eu ma période habillée classe et un peu trop maquillée, persuadée que cela me rendait plus respectable.

Aujourd’hui je varie de style selon mon humeur selon mon emploi du temps un peu comme tout le monde en soit, sauf que j’ai un accessoire en plus : un fauteuil roulant. Il fait partie de mon style au même titre que mes habits, le maquillage, les chaussures.

Un fauteuil à la pointe de la mode !

J’ai eu la chance de pouvoir m’en racheter un adapté à mes besoins, à mon bien être. Puis summum du luxe (même si c’est une option gratuite et c’est rare), j’ai choisi sa couleur! Il y en avait un nombre incalculable, j’ai choisi rouge mat et noir. Et franchement il pète! Il a même les cannes assortis accrochées derrière (bon pas sur la photo, on fait ce qu’on peut, hein)!

Quand en plus je suis habillée dans les même tons avec le vernis qui va bien, oui je crois que l’on peut dire que j’ai du style! Aujourd’hui, je réfléchis avec quelques amis à le « tuner »! Oui oui comme les voitures et alors on prend son plaisir où on peut!
Déjà quand je suis dans la rue et que je croise une autre personne en fauteuil, je ne peux m’empêcher de regarder comment il est, la marque, les roues, la couleur! Pas mieux que les passionnés de voitures !

fauteil


La mode, la mode, la mode !

Certes customiser son fauteuil, s’occuper de mode peut paraître bien futile mais en même temps les filles à quoi servent les superbes sautoirs que vous arborez autour du coup? Et vous les hommes, le bracelet maille café du dernier cri?
On a tendance à oublier que les personnes porteuses de handicap, elles aussi aiment plaire, être jolies tout simplement, comme ici .

Puis au delà d’une préoccupation au paraître bien futile n’est ce pas une manière de trouver sa place dans un mondeoù la différence est difficile à accepteur et même à voir que ce soit pour soi même ou pour les autres.

Puis en parler c’est aussi une façon de faire connaître un monde où s’habiller n’est pas si facile alors que ça fait partie des gestes que l’on effectue quotidiennement.

Pour une personne à mobilité réduite ou porteuse d’un handicap quel qu’il soit, s’habiller et se déshabiller peut prendre des allures de parcours du combattant quand il s’agit d’enfiler un pantalon étroit, d’attacher une série de boutons…

fauteil roulant

Puis alors les essayages en magasin c’est encore toutes une histoire : entre la difficulté de se mouvoir, les cabines d’essayages adaptées utilisées pour entreposer la marchandise, les habits placés trop haut je vous jure que les après midi shopping sont un sport à part entière.


Il existe aujourd’hui des marques spécialisées.

Longtemps spécialisé a rimé avec pratique avant tout : le style blouse d’hôpital, pantalons couleurs pisseuses étaient ce qu’on faisaient de mieux.
Maintenant le monde de la mode s’ouvre peu à peu et arrive à allier beau et pratique mais ça reste souvent assez cher et surtout rare. Pour les curieux: http://www.ma-mode.com/femme.html

A Paris, le 12 juin dernier a eu lieu la handifashion ou se sont mélangés mannequins valides et mannequins porteurs de handicap (fauteuil mais aussi prothèse, déformation…).
C’est une manifestation gratuite sur réservation qui a lieu chaque année et je peux vous dire que Paris ne serait pas aussi loin, j’y serais allé en courant, enfin en roulant! .
Handifashion-2014-©-Maurice-Le-Boulch

Rendons à César ce qui est à César, le même genre de manifestation a eu lieu en 2012 à Marseille (VIVE LA PROVINCE !) et le concept est d’ailleurs né à Aix en Provence ! Leur mot d’ordre c’est « le défilé de mode des personnes autrement séduisantes.»

La mode ce n’est pas que les podiums et les grand couturiers c’est pour moi, pauvre petite campagnarde, pouvoir être jolie, trouver les habits qui me conviennent et puis ne le cachons pas plaire.
Depuis que je suis en fauteuil c’est un fait je ne m’habille plus tout à fait pareil.

  • les pantalons tailles basses par exemple, quand vous restez assise 6 heures d’affilées ça vous coupe le ventre et la digestion, pas top! Il y a la technique peut être pas très glamour (mais est on obligé de révéler tous nos petits secrets ?), de s’habiller au rayon femme enceinte: les pantalons avec des ceintures en tissus élastique une fois que vous avez mis un jolie haut assorti qui va au moins jusqu’à la taille, ça peut être très jolie.
  • Un autre point auquel je fais attention est le décolleté : le regard est pile à la bonne hauteur pour avoir une vue plongeante. Je peux vous dire que certaines personnes ne sont pas du tout gênées d’en profiter !
  • Pareil pour les jupes courtes. En étant assise, elles remontent et des fois vous vous retrouvez avec une tenue vraiment très mini! Ça peut être bien mais dans la vie quotidienne ce n’est pas forcément ce que j’apprécie le plus.
    Je suis sûre que des questions similaires (mais non pas sur la taille de la mini jupe, sur le principe de se faire beau, ah la la!) se posent pour les hommes mais comme jusqu’à preuve du contraire je ne suis pas un homme, je préfère ne pas parler de ce que je ne connais pas!

  • Au début de ma maladie, la première fois que j’ai du marché avec une canne ça a été très dure.

    Je vivais dans un petit village de campagne et les regards étaient très persistants. Un jour lassée par ces gens qui se retournaient sur mon passage pour regarder la jeune fille à la canne, j’ai mis une jolie tenue, des jolies chaussures. Je n’étais pas provocante mais je me trouvais assez jolie et du coup les regard me gênaient moins ; je me disais que si ça se trouvait on me regardait juste parce que j’étais jolie! Peut être me fourvoyais je complètement mais ça m’a permis d’appréhender ce nouvelle objet et ça a marqué le début de ma cohabitation avec mon nouveau statut de femme porteuse de handicap.


    En fauteuil le regard que l’on porte sur moi me semble encore différent.

    Aujourd’hui, je met parfois des tailleurs pour mon travail, ou de jolies robes et à ce moment là les regards changent.
    En bien ou en mal je ne sais pas trop mais je les sens différent, plus appuyés et en même temps plus discrets, étonnés.

    Il y a un site que je ne peux que vous recommander car il y a des photos magnifiques de femmes en situation de handicap (pas uniquement en fauteuil). C’est une association qui cherche justement à faire évoluer le regard sur les femmes en situation de handicap.
    Je ne suis pas militante mais je trouve que c’est une initiative qui mérite d’être connue au moins pour le plaisir de regarder de magnifiques photos de photographes et laisser tomber des à priori que l’on a si souvent.