Les filles se rangent aussi dans des cases !

En Octobre dernier, je jouais mon rôle de diabolisatrice de mecs dans un article qui les classait dans 6 catégories.
Bah ouai, j’aime bien stigmatiser les choses, pas vous ?

Alors pour continuer à mettre des petites étiquettes sur les gens, j’ai décidé de faire la riposte, et de m’attaquer aux nanas !
Après tout, il n’y a pas de raison ! Les filles aussi méritent bien un petit ménage de début d’année !!

Ravale ton second degré, il est évident qu’il est inutile ici, et cherche bien dans laquelle des 8 catégories tu te retrouves le plus, car une fois dans ta case, il te sera IMPOSSIBLE d’en sortir pour les 3 générations à venir.
Prend donc conscience de l’ampleur de ce qui va suivre !!!

1. La chieuse

chieuse la poule
Une fille est par définition chiante.
Je me devais donc commencer par cette première catégorie, directement liée au coté féminin. Le principe de l’entonnoir, toussa toussa.

Etre une chieuse n’est pas de tout repos, sachez-le.
Etre en permanence en train de chercher LE truc qui agacera l’autre, tout en le rendant accro (qu’on croit), ce n’est pas de tout repos.
Généralement la chieuse titille, exige, jalouse.
Elle a une logique bien à elle, parfois difficile à cerner.

Mais il ne faut pas croire, si le modèle de chieuse est si rependu et souvent assimilé à la gent féminine, c’est parce que la chieuse est souvent sur d’elle, avec de l’aplomb.
Ses petites scènes, souvent stériles, sont imprévisibles et rendent la vie mouvementée.
Etre une chieuse est une priorité.
Et bien oui, vu que toutes le filles semblent avoir ce petit brin en elle, c’est surement pour une bonne raison : se faire désirer, convoiter et mettre des paillettes dans les yeux de l’autre.

La chieuse, on aime la détester. Et c’est tant mieux.

Exemples de chieuses à adopter : Enora malagré – Rhianna


2. La jalouse

Haaa, la jalousie, quel vilain défaut !
Enfin ça, c’est ce qu’on cherche à vous vendre, car pour la jalouse, ses petites crises ou ses stratégies (oui, nous les filles, nous faisons souvent des stratégies. Et parfois on leur donne des noms. Mais chutttt, ça, ça reste entre nous.) ne sont que des preuves d’amour.

La jalouse a toujours une bonne raison de l’être. Quand ce n’est pas de sa connasse de collègue qui la prend de haut, c’est l’ex de son mec qui joue la faux cul ou son associée dont elle doit se méfier.
Car c’est bien connu, le monde tout entier tourne autour d’elle et « son homme », et monte des plans de destruction à leur encontre.

La jalousie c’est bon, mais avec modération.
Homme, si tu aimes les fourberies, l’isolement, les mesquineries, les crises de schizophrénie et la manipulation doucereuse, et si tu aimes encore plus jouer à l’homme qui ne voit rien pour te protéger de la réalité, tu aimeras sans problème tous les membres de cette catégorie ! Alors FONCE ! Graouuuuuuuuuuuuuuuuuu.

PS : Pour en savoir plus sur comment être une parfaite jalouse, tu peux lire ça aussi :D

Exemples de jalouses à adopter : Eva Mendes – Valerie Trierweiler

La jalouse la poule


3. La nympho

Nympho-la poule
Quel homme ne s’est pas un jour imaginé la vie de couple rêvée que serait celle partagée avec une adepte du sexe en toutes circonstances?
Copuler toute la journée sans avoir à réclamer, et cela sans date de péremption ?
Le paradis sur terre !!!

La nympho est une passionnée. Et la passion, c’est beau et surtout remarquable !
Si le monde actuel était plus passionné, il irait certainement mieux. Qu’on se le dise !
Après bien-sûr pour suivre sa passion à elle, il faut une certaine endurance, car la nympho n’est jamais rassasiée.
Bercée aux douces mélodies youporniennes, elle vous fera revisiter le kamasutra chaque semaine.

Bon alors bien sur, il faudra éviter de penser à ceux qu’elle a rencontré avant vous.
Parce que bien sur on a toutes un passé, mais le sien, à la nympho, il vaut mieux l’oublier aux risques de pannes de crises d’angoisse qui viendraient anéantir tout un écosystème sexuel, ainsi que vos fantasmes à jamais perdus dans un néant du genre flasque.

La nympho est également conseillée dans le cadre d’une perte de poids nécessitant une activité sportive quotidienne. La reprise de confiance en soi étant offerte.

Exemples de nymphos à adopter : Cameron Diaz – Lindsay Lohan


4. La maman

Certaines ont la fibre maternelle un peu plus développée que d’autres, il faut bien se l’avouer.
Materner, rassurer, chérir, couver, éduquer… en voilà de belles occupations pour un dimanche après-midi pluvieux au coin du feu !

A défaut de vous faire un enfant dès la 1ère semaine, la maman s’attaquera à vous, et vous rappellera ce sentiment de sécurité, découvert dans votre enfance.
A l’écoute et attentive, elle vous fera vous sentir bien avec elle.

Après à vous de savoir si le trip maman vous excite…ou pas !
Attention toutefois à ne pas finir en grenouillère… là il sera trop tard !

Exemples de mamans à adopter : Valérie Damido – Jenifer Aniston
les-razmoket


5. L’insatisfaite

L’insatisfaction, on peu aussi se dire que c’est ce qui permet d’avancer, non ?
Bon avancer seule n’est pas forcement l’idéal pour prendre du recul, on est d’accord, mais bon l’insatisfaite est comme ça : il y a toujours un truc qui cloche.
Mais il ne faut pas lui en vouloir, c’est son coté perfectionniste, vous l’aurez compris !

Pourquoi se contenter de ce que l’on a, alors qu’il y a peut-être mieux ailleurs ?
Le mieux ? L’ennemi du bien ? Pffff SOTTISES !

L’insatisfaite fuit la médiocrité, l’ennuie et… peut-être un peu le bonheur.

insatisfaite la poule

N’allez pas croire que c’est une fuite en avant pour ne pas chercher ce qui cloche chez elle, l’insatisfaite n’apprécierait pas des masses vos allusions critiques.

Mais l’avantage avec l’insatisfaite, c’est que le turn-over est assuré !

Exemples d’insatisfaites à adopter : Audrey Pulvar – Paris Hilton


6. L’indépendante

Indépendante la poule
Non mais allô ! On est au 21ème siècle ! Les femmes n’ont plus besoin des hommes pour avancer ! (**à dire avec une voix sur jouée de pétasse aux gros seins, c’est plus drôle**).

Alors ce n’est pas parce que vous partagez vos vies que l’indépendante ne possède plus la sienne pleinement.
L’indépendante a et gardera ses propres projets de soirées, comme de vie.
Le « NOUS » sera son principalement ennemi, elle vous incitera à sortir avec vos potes, mater les meufs pour affirmer votre virilité et s’imaginer mariée et dépendante de vos choix la feront cauchemarder.

L’indépendante n’est absolument pas dans l’excès. Non pas du tout.
Elle est une personne indépendante et se revendique en tant que telle.
Et n’allez pas chercher une faille personnelle, cela ne servirait à rien. L’indépendante ne vous dira rien. L’indépendante est INDEPENDANTE OK ? ;-)

Exemples d’indépendantes à adopter : Sharon Stone – Clair Chazal


7. La rêveuse

« Tu veux un cup-cake ? Tu aimes les licornes ?
Moi j’aime les étoiles… filantes, car je peux faire des vœux… »

Haaa, la rêveuse… Elle a souvent été bercée aux comédies romantiques et aux Walt-Disney durant toute son enfance, mais aussi son adolescence, et… sa vie de jeune adulte, et… bref vous aurez compris !
La rêveuse croit au meilleur de chaque personne, et encore plus en celui des hommes.
Si elle tombe, elle se relèvera avec le sourire en regardant son prochain prince potentiel, pour lequel elle échafaudera des plans purement féminins (oui les fameuses stratégies… encore !).

La rêveuse voit la vie en rose, avec des cœurs en origamis suspendus un peu partout.
La rêveuse rêve, et quelque part elle a bien raison, vu la réalité.
Alors si tu aimes la guimauve, si tu as des rêves de robes meringues, de balades à cheval sur la plage au soleil couchant, fonce… tu la reconnaitras facilement elle aura les yeux qui brillent en toutes circonstances.
Parfois par les étoiles de ses rêves, ou parfois par les larmes de déception…
Mais ce n’est pas grave… Vu que tu lui redonneras le sourire à coup sur !

« Tu veux un cupcakes ?? »

Exemples de rêveuses à adopter : Zooey Deschanel – Taylor Swift

la rêveuse la poule


8. La sangsue

Tu peux aussi l’appeler « la reloue » ou encore « le pot de colle » si tu es restée coincé dans les années 90, l’idée est la même.
Souvent, la sangsue est gentille. Mais un peu trop justement.
Lorsque tu lui plais elle te le fait savoir. Mais un peu trop justement.
Et alors quand elle t’aime, elle a tendance à vouloir le faire savoir au monde entier, et parader à ton bras en toutes circonstances.

« Je t’aiiiiiiiiimmmmmmmmmmmmmeeeeeeeee comme un fouuuuuu comme un roiiiiiiii comme une staaaaaaaaar de cinémaaaaaaa ».

Il ne faut pas lui en vouloir, la sangsue a besoin de la présence des gens qu’elle aime.
Elle n’est pas dans la modération, ni dans la subtilité.
Mais la sangsue est entière et quand elle aime, elle aime… Un peu trop justement.

sangsuelle

Mais là est tout le challenge pour l’homme : la canaliser et l’apprivoiser.
Car derrière ce débordement effrayant et collant de sentiments se cachent parfois de belles surprises… Challenge accepted ?

Exemples de sangsues à adopter : Victoria Beckham – Céline Dion


Bonus – La femme parfaite

Il paraît, d’après l’ouvrage de Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard, que « La femme parfaite est une connasse ».

Bien-sur, que c’est une connasse, puis-ce que c’est elle qui vient faire croire aux mecs qu’une femme parfaite a de longues jambes, ressemble à une femme fatale en toutes circonstances, même au réveil sans maquillage, ne mange qu’une salade par jour, ne fait des crises de jalousie que pour terminer sur l’oreiller et surtout a un appétit et une souplesse sexuelle identique à celle de Katsumi.

Vous l’aurez compris, la Femme parfaite n’existe pas.
Enfin si, dans une autre registre, il y a moi, mais bon… ça ne compte pas :D

illu



Ca t’a plu? Alors Like & Share !

Share