Live de Jamie Cullum offert !

Jamie Cullum, c’est le mec en baskets qui a réussi à populariser le jazz.

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de lui, Jamie Cullum, et de ses musiques jazzy-pop.

Pourquoi ? Et bien par ce qu’il y a un mois il a enflammé le festival de « Jazz à la Villette », et que Arte nous offre le live vidéo de sa performance (ainsi que de celles des autres artistes présents).
Et moi, j’adooooore les lives, même en vidéo. Les échanges avec le public, les apartés musicaux…
Ils rendent la musique vivante !

Jamy Cullum la poule jazz

Jamie Cullum, jazzpopman non élitiste.

Le jazz, comme le cinéma d’auteurs entre autres, est un art trop souvent élitiste.
N’ont droit d’être de véritables amateurs de jazz que les musiciens sachant vivre la musicalité des notes, ou autres oreilles éduquées au scat.
On commence avec Pink Martini ou autres Alice Russels pour apprendre à apprécier du Calloway ou du Fitzgerald à sa juste valeur.
Ce genre de théories permettent de laisser le jazz à une place dites « élevée » et donc de ne s’adresser qu’à une certaine élite culturelle. Populariser le jazz serait le mettre au niveau de tous. Il serait consommer en plus large quantité et donc se verrait attribuer l’étiquette de musique commerciale, sous entendant alors sans véritable valeur artistique…

Ce genre d’approche m’agace profondément.
Un artiste qui popularise le jazz ne signifie pas pour autant qu’il n’a aucun talent, où du moins pas suffisamment pour faire partie des « grands », intéressant l’élite.
Bien au contraire, c’est ouvrir les portes du jazz à tous.
C’est le faire évoluer et le faire vivre, le rendre accessible à tous.
C’est ce que Jamie Cullum cherche à réaliser, et il le fait très bien.

L’artiste a su créer un style bien à lui, un mélange de jazz et de pop, prouvant que l’on peut-être virtuose sans pour autant être élitiste.

C’est avec son quatrième album, Catching Tales, produit en 2005, que Jamie Cullum a fait ses preuves, grâce a des couleurs sonores, façon Mingus ou Monk mélés à des nuances pop rappelant Radiohead.
Il s’amuse également à reprendre des tubes comme « Please don’t stop de music » de Rihana en les jazzifiant. J’adore.

Cette année, Jamie Cullum a sorti son sixième album « Momentum » et à cette occasion il parcourt les scènes internationales, souvent à guichet complet.
Après avoir fait profiter les parisiens de sessions acoustiques à Montmartre ou sur des péniches durant l’été, c’est dans le cadre du festival « Jazz à la Villette » que le mois dernier, Jamie Cullum est venu faire découvrir ses nouvelles sonorités sur scène.

Arte a filmé sa prestation et la propose gratuitement pendant une grosse centaine de jours.
Alors on en profite, en fond sonore pendant votre journée de travail, ou en fond visuel lors de votre prochain apéro entre amis.
Bref, ON PROFITE !!!

>>> On clique ici et on regarde la prestation de Jamie Cullum au festival Jazz à la Villette !!! <<< .

Jamie Cullum – Balade sur la Seine – Juin 2013 – Wind Cries Mary

Jamie Cullum – Montmartre Juin 2013 – Save your soul + reprise de Get Lucky.

Ca t’a plu? Alors Like & Share !
Share