Pourquoi les filles se posent autant de questions, mais s’en plaignent autant ?

Quand une fille rencontre une personne qui lui plait, un mécanisme se met en marche automatiquement : l’analyse de tout ce qui pourrait lui faire deviner ce qu’elle ne sait pas, ce qu’elle voudrait savoir et ce qu’elle voudrait être vrai.
Bref, la question que nous nous poserons aujourd’hui est donc :

« Pourquoi les filles se posent autant de questions ? »
A quoi cela est-il dû ?
Qu’est ce que cela nous apporte t-il ?
Oui… Pourquoi ?

Encore une manifestation du syndrome « questionnement en tout genre ».

POSONS LES BASES

Ce qui caractérise le plus la femme, c’est sa façon d’utiliser ses sentiments, son ressenti, parfois au détriment de certains faits, pour prendre ses décisions. On appelle ça « l’intuition féminine. » Surement pour se donner bonne conscience.
Les femmes ont besoin de parler. Toujours parler. Raconter ce qu’elles ont en tête, et avoir l’avis de leurs semblables, les dites copines.
En fait, la femme ne vit pas seule. Elle vit à plusieurs.

Dans le monde des filles, pour qu’un fait devienne réel, il faut le partager. Et on ne va pas se mentir, parce que les hommes ne fonctionnent pas vraiment de cette manière, nous préférons nous tourner vers nos copines et ainsi refaire l’histoire, encore et encore, et en analyser les moindres détails.

Ne sait-on jamais, si cela changeait les choses, ou pouvait nous permettre de voir l’avenir. Ou encore mieux, éviter le pire ! (Quelle bonne blague)


SE TORTURER L’ESPRIT 

Pourquoi a t-il répondu « bise » ? Cherche t-il a mettre une distance entre nous?
Pourquoi ne répond-il pas à mon dernier message ?
Pourquoi n’a t-il pas parlé de moi à ses parents ?
Pourquoi insister, si lui ne le fait pas?
Et si il avait pensé qu’à ce moment là je voulais dire ça alors que en fait… ?
Mais Pourquoi… POURQUOI ?!?!?!

Vous remarquerez la présence du « il » dans chacune de ces phrases.
Non, ce n’est pas une coïncidence.
Bien qu’à la base, les femmes se réfèrent d’avantage à leur ressenti que les hommes, ces derniers ont le don d’amplifier chez nous ce réflexe autodestructeur d’analyse extrême du moindre détail, dont eux seuls pourraient en avoir le secret… #horreur #angoisse #déprime

Alors bien sûr, toutes les filles ne sont pas comme ça. Et vous l’aurez compris également, je pousse ce trait de caractère en dérision.
Mais malheureusement c’est un fait.

Il y a 2 types d’interrogations

  • Les interprétations d’évènements concrets
  • La prévision des évènements à venir

1. Les interprétations d’évènements concrets

Je ne sais pas si c’est une façon d’allonger le temps, de donner une vie plus longue aux évènements marquants ou importants pour nous, mais nous, femmes, nous adorons parler et interpréter une chose qui nous tient à cœur.

Prenons pour exemple un premier rendez-vous, que nous garderons en fil rouge.

Vous pouvez être sûr que dès que nous avons quitté notre futur prince charmant, nous avons (au moins) 3 SMS qui partent chez Jeanne et Annette, nos copines de toujours ainsi qu’à Paul notre pote gays préféré.
Sachant que eux même nous aurons envoyé un SMS pendant la soirée nous demandant « alors ? Tout roule ? ».

fille

De là s’en suivra un appel de 1H à se demander pourquoi il ne nous a pas embrassé au moment de nous quitter, si cela veut dire qu’on ne lui plait pas, ou si c’est tout simplement un mec bien qui cherche avant tout à nous connaitre.

Ou si il nous a justement embrassé, est-ce qu’il pensait coucher avec nous dés le premier soir ? Dans ce cas là ce serait un connard. Il ne  faudrait pas qu’il nous prenne pour une fille facile. Non il ne doit pas penser ça. On doit dominer la situation. On ne doit pas lui montrer qu’il nous plait. Non surtout pas. Non parce que sinon il risquerait de nous cataloguer comme la fille accro dés le premier rendez-vous.
Mais de toute façon, est-ce que ce mec me plait vraiment ?
Je ne suis pas sûr…

Non mais sérieusement les  filles. Il faut arrêter ça.
Il y a de quoi devenir folle (si on ne l’est pas déjà à avoir un tel raisonnement).

J’imagine déjà mes lecteurs Hommes lire ce dernier paragraphe, et partir en courant, en se disant « mais quelles sont les tarées qui font ça ».
Je vous rassure, toutes les filles ne le font pas. Non, uniquement 90% des filles âgées de 10 à 39 ans. Passé cet âge, elles n’en parlent plus qu’à 1 seule copine ;-)

2. La prévision des évènements à venir

Passé les 3 jours d’analyse post 1er rendez-vous, nous pouvons passer à la phase « Madame Irma ».
Oui, on a toute une madame Irma enfouie au fond de nous.

Et Madame Irma, elle adore resurgir au moment où tu es arrivée à bout de tout ton questionnement de la phase décrite avant (à savoir quand tu as décidé que le mec avec qui tu avais passé la soirée mérite un second rendez-vous, car en fait tu as besoin d’avoir plus de billes dans ton sac, pour déterminer qui il est vraiment #wtf). S’en suit alors cette phase de prédiction de l’avenir :

Quand va-t-il me recontacter ? Attend-il que ce soit moi qui le rappelle ?
Je lui laisse jusqu’à lundi prochain et là je trouve une excuse pour le contacter.
Oui mais laquelle ? Si je lui parle de ce délire qu’on a eu l’autre fois, va-t-il comprendre que je veux le revoir ? Va-t-il saisir la perche ?
Si il m’invite au cinéma, cela veut-il dire qu’il ne me trouve pas assez intéressante ? Est-ce mauvais signe ? Mais si il m’invite chez lui, comment dois-je le prendre ?

Détendez vous les filles…

Un mec, c’est binaire (oui, nous les filles nous aimons bien croire ça, ça nous rassure). Si il a envie de nous revoir il nous le fera savoir assez rapidement. En revanche, avant de s’inquiéter d’une non réponse, toujours attendre 3 jours (oui il y a cette règle stupide des 3 jours qui circule chez nos princes charmants, un truc de domination de la situation… un truc à la Barney Stinson quoi, le brocode tousa tousa…).

Et puis, le plus simple, si on a pas de nouvelles, et qu’on en veut, c’est tout simplement d’en donner… ne croyez vous pas chères amies ?
Et puis pas la peine de tourner autour du pot. Une invitation simple à le revoir avec pour réponse quelque chose de binaire du type « oui » ou « non » vous évitera des jours de réflexion à vous arracher la cervelle (oui car les cheveux n’auront bien sûr pas été épargnés dans les phases précédentes)

 « Aaaah ! Mais pourquoi je me pose autant de questions ?
– Tu es une fille chérie… tu ne peux rien y faire… »

 Il faut savoir, que chaque série de questionnements se termine de la même façon :
« De toute façon je me pose trop de questions, c’est insupportable. Je vais attendre et ce qui doit arriver arrivera, ça ne sert à rien de forcer les choses ».

Ha. Ha. Ha.

La femme, elle est loin d’être binaire elle et ce qu’elle dit peut être contredit dans les 2 minutes qui s’en suivent. C’est à y perdre la tête !
Malheureusement, se poser autant de questions est pour nous quelque chose que nous ne pouvons maitriser.
On a beau savoir que cela est inutile, que cela ne pourra que nous porter la poisse (car ne nous mentons pas, rien ne se passe jamais comme on l’imagine), et que, en effet, le mieux est de vivre les choses telles qu’elles arrivent, il y a cette petite voix à l’intérieur de nous, qui nous bouffe et qui nous pousse à jacasser.
Ce trait de caractère se manifeste pour nos propres histoires, mais aussi pour celles de nos amies, nos copines ! Du coup lorsque nous arrêtons de tergiverser sur notre propre cas, il y a toujours une copine pour prendre la relève
Une histoire sans fin . . .

Oui comme je vous l’ai dit plus haut, la femme ne vit pas seule mais à plusieurs.
Il faudra apprendre à vivre avec cela messieurs.

Il n’y a donc pas réellement de réponse à la question posée au début du post.
On est comme ça et puis c’est tout (mais bien sûr…ça c’est une sacré bonne raison ! ). On aime se torturer l’esprit, se masturber le cerveau avec des pourquois et des comments, faut croire que ça nous fait du bien.
A chacun son truc (même si celui là est assez insupportable je vous l’accorde).

Bon, si vous cherchez quand même à analyser pourquoi il n’y a pas de réponse à cette question, car au fond de vous, vous pensez quand même qu’il y a une solution, et que même si elle ne marche pas chez tout le monde, peut-être que chez vous ça peut marcher (aïe, ma tête me fait mal o_O ) il y a plusieurs bouquins qui parlent de ce sujet (un vrai phénomène de société … !!! ). Alors je ne les ai pas lu, car honnêtement, je ne suis pas sûre que cela m’apporte beaucoup, mais au cas où…
> Pourquoi les femmes se prennent la tête ? : Et comment rendre leur vie plus légère
> Manuel de survie pour les femmes qui s’en font trop

Messages aux messieurs :
Soyez gentils : répondez aux SMS rapidement, même les plus stupides ; parlez nous de trucs inutiles on se sentira importante ; embrassez nous et faîtes nous rêver mais pas trop sinon on s’envole, et surtout, SURTOUT…
Continuez à supporter nos divagations.
BON COURAGE

Tu as aimé ?

Share