Mon samedi à Rock en Seine !

Ce week-end a eu lieu le rendez-vous musical annuel des amateurs de pop/rock au domaine de Saint Cloud: ROCK EN SEINE !

Je n’allais donc pas louper ça ! Après une analyse des différents groupes, et un choix sélectif réalisé sur la programmation, c’est un pass 1 jour que j’ai en ma possession, pour la soirée du Samedi !
The Temper Trap qui tourne dans mes oreilles depuis 2 ans n’allait pas s’en sortir comme ça… et puis… je n’allais pas non plus laisser passer The Black Keys sans rien faire.

 

16H, arrivée aux portes du festival : LET’S ROCK !

Et si on commençait par un tour du propriétaire ? Car en dehors des groupes qui se succèdent sur les 4 scènes du festival, tout un tas de marques sont présentes, et proposent des activités créatives ou responsables.
C’est donc en attendant l’heure de notre 1er concert que mes copines et moi avons fait une halte à l’Espace Converse. Entre les instruments mis à disposition pour des bœufs, les ateliers de personnalisation de chaussures (converse bien sûr) et de sacs, le studio photo créatif, et l’espace détente pour reposer ses petits pieds, cet espace a été de loin notre préféré ! Nous avons décidé de passer par le studio de photo créative pour avoir un petit souvenir de cette journée !

 

Ensuite il est l’heure d’attaquer les festivités musicales ! Caravane Palace arrive sur la scène cascade et nous fait bouger avec son éléctro-swing ! Posé dans l’herbe on profite de l’ambiance et du soleil (oui l’averse prévue en milieu d’après-midi nous a heureusement fait faux bon !!!) ! Le groupe envoie dans le genre pas mal, je connais leur musique, mais sans plus, et je suis étonnée de découvrir le nombre de musiciens sur scène! Une formation complète qui n’est pour me déplaire !
C’est ensuite au tour de dEus, un groupe Belge, de venir animer la grande scène avec leur nouvel album « Following Sea ». Belle découverte musicale ! C’est aussi ça qui est cool avec les festivals, c’est de découvrir de nouveaux sons que l’on n’aurait pas connus sans ça ! C’est toujours ça de plus dans le lecteur MP3 !

L’heure tant attendue du groupe Australien : THE TEMPER TRAP est arrivée !  Rappelez-vous, je vous ai parlé de ce groupe que j’aime tant dans un de mes précédents posts. Et bien les voir sur scène ne m’a pas du tout déçu. Ils ont réussi a entrainer la foule avec leur rock alternatif. Les chansons se succèdent et le temps passe trop vite… C’est déjà la fin, et le public en redemande.

Un petite pause pour se restaurer, boire un coup (et bien sûr faire la queue pendant des lustres pour accéder aux toilettes), et nous passons une tête pour voir ce que le tout jeune Edd Sheeran que je vous présentais ici également, donne en live.
Et là c’est avec une immense surprise que l’on découvre une foule complètement conquise, qui filme, enregistre, photographie et plébiscite le jeune rouquin, qui occupe la scène pression live avec sa guitare ! Ce fut un passage express, mais vraiment agréable !

Tout au long du festival j’ai pu croiser des gens portant le t-shirt « The Black Keys are my brothers », Et c’est à présent le moment de les voir en live ! LE moment tant attendu du festival pour ma part.

22H précise, ils montent sur scène et enflamment la scène de leur rock fantasmatique ! Le publique témoigne d’une réelle connexion, presque sexuelle, entre le groupe et ses instruments.
Même les gouttes de pluie n’ont pu résister à danser sur leur rythme quelques minutes, de quoi rafraichir un peu la foule.

Le morceau Lonely Boy a tout simplement porté la foule, qui a également appréciées les passages plus intimistes du groupe, ou encore la version de little black submarines.

1h plus tard, c’est déjà fini. On en aurait bien repris dans les oreilles pour encore quelques morceaux… c’est au tour des amateurs d’électro de se réjouir…

La soirée se termine donc sur la scène cascade, avec AGORIA qui vient clore cette seconde journée de festival avec ses morceaux et ses animations visuelles.
Mais très peu pour moi, je n’aime pas l’électro.

C’est donc autour d’un verre au Bar Métal que j’ai fini la soirée, à refaire le monde, les oreilles encore envoutées par The Black Keys et The Temper Trap.

A l’occasion de ses 10 ans, le festival proposait l’exposition légende réalisée par Clément Briend. A travers différentes installations, le public est mis à l’honneur via des projections monumentales à l’entrée du festival. Un travail virtuel qui a redonné vie aux vestiges du parc mais également aux arbres qui nous observaient déambuler. Une atmosphère particulière, mais un rendu magique et captivant !

En conclusion, une journée très sympa, pas forcement à la hauteur d’un 10ème anniversaire, qui passe un peu inaperçu, mais rien qui ne me donne pas envie de continuer sur ma lancée et de revenir l’année prochaine !

Je vous donne donc RDV dans un an, pour la programmation 2013 !!